Qui est concerné ?

Qui est concerné ?

  • les enfants et les adolescents qui souffrent de dysgraphie, de lenteur, de fatigabilité voire de douleur lorsqu'ils écrivent
  • les élèves dont les enseignants leur reprochent une illisibilité ou une extrême lenteur à l'écrit
  • les adolescents ou étudiants qui ont peur d'être pénalisés lors de leurs examens à cause de leur écriture
  • les adultes que leur écriture perturbe ( douleur, illisibilité, manque de fluidité)
Comment  ?

Comment ?

Il s'agit de rééduquer le geste d'écriture.
Lors des séances la tenue du crayon, la mobilité des doigts et la posture sont retravaillées.
Entre deux séances des petits exercices quotidiens sont à faire à la maison ( 10-15 minutes par jour)

Durée - Coût

Durée - Coût

Sauf pathologie particulière, une rééducation ne dure pas plus de 10 séances.
Les deux premières séances sont espacées de 10 jours puis les autres ont lieu toutes les trois semaines.

La séance coûte 50 €
(remboursée par certaines mutuelles)

Les gauchers et l’écriture

Pour écrire, il est net que chacun a une main préférée pour la tenue de son stylo. La majorité utilise sa main droite, tandis qu’une minorité utilise la main gauche : ce sont les gauchers. http://www.sos-ecriture.fr/2011/12/gaucher-dysgraphie.html

Pourquoi apprendre à écrire en cursives ?

Plusieurs personnes m’ont posé la question de l’intérêt de faire apprendre les cursives aux enfants. C’est en effet long, fastidieux, pour un résultat pas toujours… esthétique (Quand je vois les ordonnances de mon médecin, je me dis que certains feraient mieux de laisser tomber, vraiment!). D’ailleurs les petits français sont presque les derniers écoliers au